Andrea Cook Art Thérapeute


Parcours

Très jeune, partout où j’allais, j’avais une caméra à la main. Je rêvais de devenir photographe des fonds marins pour photographier les crabes géants de la Colombie Britannique, ma province natale. Alors j’ai pris des cours de plongée ! Mais aussi des cours de pilotage, parce que j’étais tout autant inspirée par la photo aérienne. A 12 ans, j’ai aussi le goût des autres : je conseille mes camarades et deux ans plus tard je participe à des conférences de leadership en lien avec des problématiques comme l’itinérance, la prostitution ou l’avortement chez les adolescents.

Ensuite, grâce à une bourse, je pars étudier la littérature française et les arts plastiques à l’université Bishop de Lennoxville au Québec. Mon caractère de meneuse, ma passion pour la photo et mon désir de communiquer font bon ménage, s’exprimant tour à tour au fil du temps. A l’université, je crée un club de photo dont je deviens la présidente et plus tard, je deviens coordinatrice d’un centre pour jeunes que j’aide dans l’exploration sans tabou de leur sexualité à travers les moyens créatifs. A cette époque, je vis le grand bouleversement de l’arrivée de l’internet : l’accès illimité à des informations sur la sexualité et l’intimité, créant confusion et désinformation donne plus que jamais un sens à ma pratique.

Durant la décennie suivante, la photographie occupe une place prépondérante dans ma vie. A ma grande surprise, une jeune femme que je croisais souvent lorsque j’allais faire développer mes photos à la pharmacie me demande un jour, de photographier son mariage. Ce contrat est devenu le premier d’une longue série, jusqu’à ce que je fonde ma compagnie, Éléphant mauve, spécialisée dans les portraits d’animaux en famille. Le succès a été immédiatement au rendez-vous, et mon entreprise couronnée par un prix à deux concours d’entreprenariat.

En 2012, je réalise à quel point le langage visuel m’a depuis toujours permis d’appréhender le monde, développant en moi une compassion et compréhension humaine profonde. En me tournant vers l’art-thérapie, j’espère mettre ces compétences artistiques et humaines au service de ceux qui en ont besoin. Pour me professionnaliser, j’obtiens un bac Psychologie (qui complète mon bac Langues modernes et Arts plastique) et une maitrise en art-thérapie. Dans la foulée, je reçois un prix pour une recherche que je fais avec de jeunes mères immigrées lors de mes stages longs. 

Aujourd’hui, mon cabinet d’art thérapeute se présente comme un espace de liberté rassurant pour parler d'émotions, pensées, les relations, la communication, la santé, et d’intimité. Je suis heureuse de vous y accueillir et je me sens privilégiée de vous accompagner sur le chemin de l’épanouissement.

Bien à vous,
Andrea Cook


 .